Home Télévision

Drones, casque cam, HDR – Quoi de neuf pour la F1 à la télé en 2022

ADVERTISEMENT

Les chefs de diffusion de la F1 sont toujours désireux de repousser les limites lorsqu’il s’agit de rendre le spectacle encore meilleur sur le petit écran, que ce soit grâce à de nouvelles idées, une présentation améliorée ou en adoptant les dernières innovations.

Ainsi, alors que la F1 entre dans une nouvelle ère de règles en 2022 avec le Grand Prix de Bahreïn, la saison à venir verra le sport relever un peu son jeu une fois de plus pour améliorer le spectacle.

Voici un résumé des principaux changements que les téléspectateurs verront en 2022.

Caméra casque en course

Charles LeclercFerrari

Charles LeclercFerrari

Photo par : Jerry André / Motorsport Images

Après des essais réussis lors de plusieurs séances d’entraînement l’année dernière, la F1 étendra l’utilisation de sa caméra de casque pour 2022.

Alors qu’il n’a été utilisé que lors des séances d’essais l’année dernière, la vue des yeux des pilotes sera libérée dans les courses pour la première fois cette saison, avec des plans pour l’utiliser dans jusqu’à quatre voitures par événement.

Le directeur de la diffusion et des médias de la F1, Dean Locke, a déclaré à Motorsport.com à propos de la caméra du casque : “Nous étions vraiment satisfaits des résultats de l’année dernière, et maintenant nous allons le faire en qualifications et en course.

“Je pense que nous devons tester un peu la façon dont nous l’utilisons, car parfois plus court est préférable pour certains de ces plans.”

Pour le moment, en raison des exigences d’homologation FIA, la came de casque ne peut actuellement être utilisée que dans les casques Bell, mais des travaux sont en cours pour la faire fonctionner chez d’autres fabricants.

La F1 a été particulièrement désireuse de faire fonctionner correctement la caméra du casque, car la technologie de la caméra peut ensuite être appliquée pour travailler dans des zones uniques de la voiture pour apporter des images uniques.

“Nous pensions qu’une fois que nous avions craqué la caméra du casque, nous pouvions l’utiliser partout”, a ajouté Locke.

“Nous envisageons potentiellement des caméras sur le feu arrière, ou celles que nous avons utilisées dans le passé – comme une caméra miroir ou même dans les pieds.”

HDR

George Russell, Mercedes W13, Alex Albon, Williams FW44, Esteban Ocon, Alpine A522, Guanyu Zhou, Alfa Romeo C42

George Russell, Mercedes W13, Alex Albon, Williams FW44, Esteban Ocon, Alpine A522, Guanyu Zhou, Alfa Romeo C42

Photo par : Mark Sutton / Motorsport Images

Pour les chaînes capables de le faire, la F1 sera diffusée en HDR pour toute la saison en 2022.

HDR (plage dynamique élevée) est devenu de plus en plus courant dans la couverture sportive et offre la meilleure qualité d’image TV sur les écrans de télévision traditionnels mais aussi sur d’autres appareils comme les téléphones et les tablettes.

Locke a déclaré: “Nous faisons du HDR, que nous avons testé l’année dernière et fait quelques tests. Nous étions vraiment satisfaits des résultats et surtout de ces courses sous éclairage, ça a l’air vraiment bien. C’est vraiment un grand pas en avant.”

Nouveaux angles de caméra

Daniel Ricciardo, McLaren MCL36

Daniel Ricciardo, McLaren MCL36

Photo par : Steven Tee / Motorsport Images

La Formule 1 est toujours prête à essayer de nouvelles choses avec ses angles de caméra, elle offrira donc à nouveau des vues différentes en 2022 depuis le bord de la piste et à bord.

Locke a ajouté : “Nous avons un très beau nouveau nez bas à bord, où vous ne voyez pas grand-chose de l’aileron avant maintenant. Cela donne vraiment une bonne idée de la vitesse, ce que nous essayons toujours de faire.”

“Nous avons également légèrement modifié certaines des positions de nos caméras de piste. Les gens pensent que nous nous présentons simplement aux courses et que nous avons les mêmes positions de caméra, mais en fait, il y a des différences chaque année.”

Au-delà des caméras utilisées pour la couverture de la course, la F1 aura accès à trois caméras à mouvement élevé les week-ends de course, alors que l’année dernière, elle était limitée à une seule.

Il y aura également deux caméras itinérantes pour aider à mettre sur la bonne voie des images de moments inattendus.

Locke a déclaré: “Si nous avons une voiture en panne, alors nous sommes à la radio et disons: allez-y!

“Nous avons eu de très bons clichés à partir de cela, comme lorsqu’un pilote réagit à côté de sa voiture en panne

“Mais des caméras partout, c’est le truc. Nous aurons plus de caméras sur le mur des stands. Nous en avions une ou deux l’année dernière, mais nous espérons couvrir toutes les équipes en 2022.”

Expériences de drones

Pierre Gasly, AlphaTauri AT03

Pierre Gasly, AlphaTauri AT03

Photo par : Mark Sutton / Motorsport Images

Bien que les images de caméras de drones aient transformé de nombreux sports d’action – du ski au rallye – elles n’ont pas été largement utilisées en Formule 1.

Les équipes ont parfois utilisé des drones les jours de tournage, et la F1 en a évalué un lors de l’une des courses COVID en Autriche, mais la préférence pour les prises de vue aériennes reste d’utiliser des hélicoptères.

La principale raison en est la sécurité – avec certains défis posés par le risque de chute de drones du ciel.

Locke a déclaré: “Si vous regardez des choses comme le ski alpin, ou quelque chose comme ça, ils suivent un skieur.

“Si cette chose tombe ou si quelque chose arrive à ce drone, ce n’est pas vraiment un problème.

“Ils n’ont pas beaucoup de monde au sommet des montagnes : ils sont en bas. Donc ça marche plutôt bien pour eux.

A lire aussi :

“Si nous suivons une voiture, il y a normalement une autre voiture derrière, ce qui nous pose des problèmes fondamentaux. De plus, je pense que l’autre partie est que nos voitures roulent à 200 mph. Donc 200 mph et un drone, ce n’est pas très bon ! “

Mais la F1 pense que la dernière technologie de drone est sur le point d’être prête pour une couverture en direct lors des week-ends de grands prix.

Locke a expliqué: “Nous avons surveillé de près les drones. Ce n’est pas nécessairement pour reproduire un hélicoptère, car il s’agit en fait d’un plan différent.

“Nous espérons les amener à mi-chemin vers la fin de la saison, avec de nouveaux plans uniques que vous ne pouvez voir qu’avec des drones.”

La clé pour donner le feu vert sera de s’assurer que la durée de vie de la batterie est suffisamment longue, en plus de garantir la diffusion de séquences dans une définition suffisamment élevée pour qu’elle s’intègre parfaitement au flux international.

Nouveaux graphismes

Graphiques TV 2022, exemple d'arrêt au stand

Graphiques TV 2022, exemple d’arrêt au stand

Photo par : FOM

Un autre changement évident déjà observé ce week-end est le graphisme de la télévision, que la FOM a largement remanié pour cette saison.

Ils ont beaucoup plus d’importance et d’espace à l’écran qu’auparavant, maintenant sous le logo F1 qui a été déplacé en haut à gauche de l’écran

Locke a déclaré: “Ils ont un nouveau look et ils sont très différents de ce que nous avions auparavant d’un concept de look and feel. Ils sont audacieux, ils sont un peu plus frais, un peu plus jeunes. Ils prennent beaucoup d’influence du numérique et le cinéma.”

Next Post